Australie

A la rencontre de l'Australie et de ses habitants

Ce qui nous a poussé à faire du stop c’est, entre autre le fait de vouloir faire des économies mais c’est aussi l’envie de partir à la rencontre des habitants.

C’est un merveilleux moyen pour faire des rencontres exceptionnelles.

Nous avons pu à la fois rencontrer des Australiens et connaitre un peu mieux leurs modes de vie et leurs cultures. Ce sont les meilleurs guides de voyage ! Certains sont fiers et se font un plaisir de nous raconter quelques histoires sur leur pays.

Nous avons également rencontré d’autres voyageurs.  On échange, on partage sur cette même passion qui est le voyage.

Mais faire du stop c’est aussi accepter de se livrer à l’incertitude. Chaque jours nous ne savons pas jusqu’où nous irons, qui nous rencontrerons et où nous dormirons. Mais on s’y fait et c’est finalement ce qu’on aime. Ca ajoute une petite dose d’adrénaline dans notre parcours ! Mais il faut avouer que nous avons toute de même été chanceux et nous n’avons jamais attendu plus d’une heure avant d’être pris par un conducteur.

Et attendre le bord de la route n’est pas toujours désagréable. Cela nous laisse le temps d’admirer les paysages, d’observer les oiseaux et de prendre de belles couleurs ! C’est pas donné à tout le monde de faire du stop sur la Great Ocean road ou bien dans le désert australien.

Toutefois, se lancer dans la traversé du désert en stop est une mission qui demande une petite préparation : il fait 45°, il y a 3 villes qui se battent en duel sur 2000 km (et encore si on peut appeler ça des villes !! c’est plutôt de simple stations service !) donc faut prévoir de la nourriture et de l’eau. Déjà qu’on a chaud, alors si on a soif et qu’on crève de faim c’est la crise de nerf assurée ! Du coup on s’équipe et au menu ce sera 10 litres d’eau, du pain de mie du thon, du thon et…encore du thon.

Concernant le paysage de notre traversée du désert il est à la fois grandiose et monotone. Nous espérions voir des kangourous  mais nous n’avons vu que leur dépouille sur le coté de la route. Alors, le petit slogan «  Australie le pays des kangourous » n'est pas vraiment valable pour nous. Selon nous, c'est plutôt le "pays des mouches"!!! Cela vous surprend hein? et bin c'est pas des bêtises !  Des mouches il y en a partout et elles sont insupportables !! Difficile de prendre une photo sans qu'une mouche curieuse vienne voir ce que nous avions entre les dents ou bien vienne dans nos yeux ou nos oreilles! 

Au total nous avons parcourus près de 3200km à l’aide de 22 conducteurs. Pour vous faire partager nos rencontres voici quelques portraits:

- Grant le généreux : Après nous avoir conduit pendant plus de 6heures, il nous offre généreusement un excellent steak fritte  (dont le goût nous fait encore saliver) et une nuit d’hôtel !!! Qui dit mieux ?

- Papi Wayne l’excellent guide de voyage qui nous aura fait la visite de sa région

- Les touristes chinois qui nous ont pris pour nous photographier !

- L’incompréhensible Graham : Il avait l’air sympa mais nous n’avons malheureusement pas compris un mot de ce qu’il nous a raconté pendant  3 heures. Au bout de 10 minutes Morgane, à l’arrière, pliée de rire à laissé Mehdi dans la galère.

- La sœur de Schumacher et sa copilote : deux allemandes (pas toute jeune) nous récupère au milieu de nul part et c’est avec elles que nous avons fini notre voyage ! 


Nous avons aimé faire du stop en Australie !

Objectif atteint, fin de la mission. Maintenant direction la Nouvelle Zélande !

top-adelaide-uluru.jpg


Volontariat lors d'une manifestation sportive

Nous voilà arrivés à Geelong, lors d’un week-end où a lieu une grande manifestation sportive. L’ambiance était sympa. Il y avait des sportifs partout : des jeunes, des moins jeunes, des amateurs, des professionnels, ou aussi des amateurs qui se prennent pour des professionnels. Cela nous rappelle nos 10Km de course à pieds.

Les courses s’enchainent. Nous apercevons des bénévoles, et on se dit qu’ils ont peut être besoin d’un coup de main. Alors nous allons proposer notre aide pour les deux jours. Ils étaient trop contents. D’une part car il manquait du monde et d’autre part car ils étaient surpris de voir des étrangers s’investir dans leur événement.

Alors c’est parti nous nous mettons à nos postes. Nous commençons par récupérer les sacs des sportifs pour les ranger dans des casiers. Ensuite pendant plusieurs triathlons nous approvisionnons les coureurs en eau et nous les encourageons à chaque passage. Certains sont trop forts ! Nous avons même vu un handicapé (il n’avait qu’une jambe) participer à un triathlon de distance olympique et il est arrivé dans les premiers ! C'était trop exitant de voir tout ces sportifs se donner à fond! 

Le deuxième jour nous avons essentiellement fait la circulation. Nous aidions les piétons à traverser la route qu’empruntaient les coureurs.  Il fallait être réactif, dès qu’il n’y avait plus de coureur nous laissions passer les piétons qui n’étaient pas toujours patients. Mais la pluspart étaitent sympa et venaient discuter un peu avec nous ou bien venaient simplement nous remercier. 

Nous avons passé 2 journées super agréables!


med-et-morgane-volontariat.jpg



C'est parti pour le Stop!

Nous voilà de retour à Melbourne.

Nous avons passé la soirée et la nuit à l’aéroport. Super il y a des douches et nous avons même trouvé internet !

Le voyage en mini van c’était super sympas mais ce n’est pas donné ! Le pays est immense, et il nous reste 3200 Km à parcourir, donc ca fait pas mal de plein à faire (Sachant que le litre d’essence atteint parfois les 2.30 dollars !)!! A ce rythme là nous n’aurons pas le budget pour aller jusqu’au Pérou !

Mais l’avion n’est pas non plus une bonne solution, le train est ridiculement cher, et le bus à touristes, non merci ! Donc l’idée de finir en stop nous traverse l’esprit.

On potasse les forums… On sait que ca ne va pas être une mince affaire mais c’est décidé nous finissons notre parcours en stop ! Et même si on n’est pas super expérimenté on a une « bonne gueule » et quand Med est rasé on ne ressemble pas à des terroristes.

Au réveil, nous n’avons toujours pas changé d’avis, nous sommes prêt psychologiquement à lever le pouce !

1ere mission: sortir de l’aéroport pour aller en ville. Et c’est un début assez encourageant car en moins de 10 minutes nous trouvons un homme qui nous y emmène. La ville de Melbourne est géniale ! (Difficile de choisir laquelle nous préféronsen entre elle et Sydney, !) Melbourne est une ville qui a tout pour elle : un climat européen, de superbes plages, de la verdure,  un réseau de transport en commun développé (il y a même un tram et un bus gratuit pour faire le tour de la ville !), un centre urbain aéré, de nombreux évènements culturels, des festivals, un grands nombre de bars et de restaurants que nous n’avons toutefois pas essayé vu les prix ( la Angkor beer (bière du Cambodge) à 30 centimes nous manque !)

Encore une ville dans laquelle on a envie d’habiter !

p1120410.jpg



Coup de coeur pour la Tasmanie


C’est sur un coup de tête que nous décidons de partir à la découverte de la Tasmanie. Pour rejoindre cette ile nous avons pris un avion depuis Melboune. Nous sommes arrivés vers 20h sous la pluie à Hobart, la ville principale de l’ile. Nous ne pouvions récupérer le van uniquement le lendemain alors nous avions prévu de passer la nuit à l’aéroport. Mais à minuit il ferme donc pas le choix il fallait trouver une autre solution. Sauf que c’est dur de réfléchir le ventre vide alors on fait du stop pour essayer de trouver de quoi manger. Une dame nous propose de nous déposer à la prochaine station essence, où il y a une superette. Parfait ca fera l’affaire. Nous achetons du pain pour accompagner la confiture de framboise que nous avions conserver dans nos sacs.

Bon maintenant on fait quoi???  Med n’est pas vraiment motiver pour dormir dans la tente sous la pluie alors il attend à la station essence, il cherche sa  proie... Voici sa technique: Il attend de voir quelqu’un qui pourrait potentiellement habiter à Hobart - avoir une chambre de disponible - et accepterait de nous héberger. Ensuite il leur demande un peu naïvement  « Pensez vous qu’on peu camper dehors sans que la police ne nous dise rien?? »

Au bout de 20 minutes il aborde sa première cible, un couple relativement âgé et l’homme répond « Oh non il ne devrait pas y avoir de soucis » Il repart puis reviens……Et c’est gagné la technique a marché !  Il nous invite alors chez lui comme des ptits rois. Que du bonheur!

Le lendemain nous récupérons note van et c’est parti mon kiki !

La Tasmanie est un véritable petit paradis pour les amoureux de la nature. Les paysages sont magiques et tellement différents d’un endroit à l’autre.

Nous avons fait de nombreuse randos, des petites, des grandes, toutes aussi superbes les aunes des autres. Nous avons grimpé dans les montagnes, traverser des forets humides, et des campagnes superbes. L’ile abrite aussi de magnifiques côtes, dont notamment les célèbres plages du parc de Freycinet ou encore celles de Bay of Fire.  L’eau est d’une pureté incroyable et d’un bleu si profond qu’on pourrait rester ici des heures.
 Les paysages se succèdent sans se ressembler et toujours d’une beauté à couper le souffle. Nous sommes tentés de nous arrêter à chaque virage pour prendre des photos ! Toutefois le temps est vraiment capricieux ! Très rapidement il change du tout au tout. En 30 minutes, nous sommes passés d’un temps brumeux, pluvieux avec 5 degrés à une température de 25 degrés accompagnés d’un magnifique ciel bleu.

 top-tasmanie.jpg

Ce voyage en Tasmanie a aussi été l’occasion de voir des animaux que nous n’avions jamais vu comme notamment l’échidné. Il ressemble à nos hérissons mais leurs épines sont plus épaisses et leur nez plus long. Nous avons aussi vu des Wombat, une sorte de gros cochon d’inde. Nous avons pu nous approcher super près, ils n’ont pas l’air très peureux. Bien sur il y a aussi de nombreux kangourous et de wallabies.

La Tasmanie est aussi très connue pour son diable de Tasmanie qui est un marsupial carnivore aux allures d'un petit chien corpulent. Sa mâchoire est si puissante qu'il peut mordre à travers les os. Il doit son nom de "diable" à ses cris si stridents qu'ils peuvent donner la chair de poule. Nous ne l’avons malheureusement pas vu. Il est en voie d’extinction donc difficile à apercevoir. Le diable de Tasmanie a été notamment popularisé par le personnage de TAZ dans l’un des dessins animés de  Warner Bros Pictures. Un ptit coup de vieux pour ceux qui ont connu ce dessins animés :-)

captures-d-ecran.jpg


FANTASTIQUE TASMANIE !        


                   

Road trip de Sydney à Melbourne

Après avoir récupéré notre van nous partons à la découverte de Sydney. L’Asie que nous venons de quitter est à des milliers de kilomètres à tout les niveaux.

Cette ville bénéficie d’une image Internationale assez développée et elle le mérite ! La ville est juste Splendide ! L’idée de venir habiter ici nous traverse l’esprit !

sydney.jpg


Ensuite nous empruntons la splendide route litorale de Sydney à Melbourne.

Nous avons traversé des immenses pâturages, des villes campagnardes et rustiques, des forêts denses (ou souvent il y a eut un incendie qui créer un mélange de couleur, rouge, blanc et noir ce qui rend l’ensemble assez mystique).  Nous nous sommes aussi arrêtés sur superbes plages au sable si blanc qu’il est éblouissant. 

C'est aussi sur cette route que nous avons rencontré nos premiers Koala!!!

sydney-a-melbourne-med-et-morgane.jpg




Récupération de Notre van Hippie


Après un vol de 8 heures nous arrivons à Sydney sans savoir si notre location de van a été confirmée ou non. On décide du coup de partir directement à l’agence de location. Alors on se met en condition, car il va y avoir environ 1 bonne heure de marche. Pour éviter de se gourer de chemin et ainsi éviter les détours qui énervent Morgane on se renseigne sur la direction à prendre à la première personne qui passe devant nous. Le gars soupir et dit « Houla vous devriez prendre un taxi » mais avant qu’on ait dit quoi que se soit, il se reprend en disant « ah c’est ptêtre un peu cher » (avec nos dégaine de baroudeur il a grillé qu’on n’avait pas d’argent à mettre la dedans). Du coup trop sympa il nous propose de nous y déposer directement.  Ca commence plutôt bien !!!

Ouf une fois à l’agence, c’est Ok la réservation a bien été pris en compte. On se dirige sur le parking pour récupérer notre van, en passant devant plein de super camping car et la nana nous donne les clés du seul van qui est totalement différent des autres : Le Van « Hippie ».

Le voyage s'annonce Fun!!!

Let’s go !!!

p1110525.jpg



Notre itinéraire

Voici l'itinéraire de notre périple en Australie. 

Nous sommes arrivés à Sydney, et nous repartirons pour la nouvelle Zélande depuis Alice Springs

australie-itineraire.png


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×