A la rencontre de l'Australie et de ses habitants

Ce qui nous a poussé à faire du stop c’est, entre autre le fait de vouloir faire des économies mais c’est aussi l’envie de partir à la rencontre des habitants.

C’est un merveilleux moyen pour faire des rencontres exceptionnelles.

Nous avons pu à la fois rencontrer des Australiens et connaitre un peu mieux leurs modes de vie et leurs cultures. Ce sont les meilleurs guides de voyage ! Certains sont fiers et se font un plaisir de nous raconter quelques histoires sur leur pays.

Nous avons également rencontré d’autres voyageurs.  On échange, on partage sur cette même passion qui est le voyage.

Mais faire du stop c’est aussi accepter de se livrer à l’incertitude. Chaque jours nous ne savons pas jusqu’où nous irons, qui nous rencontrerons et où nous dormirons. Mais on s’y fait et c’est finalement ce qu’on aime. Ca ajoute une petite dose d’adrénaline dans notre parcours ! Mais il faut avouer que nous avons toute de même été chanceux et nous n’avons jamais attendu plus d’une heure avant d’être pris par un conducteur.

Et attendre le bord de la route n’est pas toujours désagréable. Cela nous laisse le temps d’admirer les paysages, d’observer les oiseaux et de prendre de belles couleurs ! C’est pas donné à tout le monde de faire du stop sur la Great Ocean road ou bien dans le désert australien.

Toutefois, se lancer dans la traversé du désert en stop est une mission qui demande une petite préparation : il fait 45°, il y a 3 villes qui se battent en duel sur 2000 km (et encore si on peut appeler ça des villes !! c’est plutôt de simple stations service !) donc faut prévoir de la nourriture et de l’eau. Déjà qu’on a chaud, alors si on a soif et qu’on crève de faim c’est la crise de nerf assurée ! Du coup on s’équipe et au menu ce sera 10 litres d’eau, du pain de mie du thon, du thon et…encore du thon.

Concernant le paysage de notre traversée du désert il est à la fois grandiose et monotone. Nous espérions voir des kangourous  mais nous n’avons vu que leur dépouille sur le coté de la route. Alors, le petit slogan «  Australie le pays des kangourous » n'est pas vraiment valable pour nous. Selon nous, c'est plutôt le "pays des mouches"!!! Cela vous surprend hein? et bin c'est pas des bêtises !  Des mouches il y en a partout et elles sont insupportables !! Difficile de prendre une photo sans qu'une mouche curieuse vienne voir ce que nous avions entre les dents ou bien vienne dans nos yeux ou nos oreilles! 

Au total nous avons parcourus près de 3200km à l’aide de 22 conducteurs. Pour vous faire partager nos rencontres voici quelques portraits:

- Grant le généreux : Après nous avoir conduit pendant plus de 6heures, il nous offre généreusement un excellent steak fritte  (dont le goût nous fait encore saliver) et une nuit d’hôtel !!! Qui dit mieux ?

- Papi Wayne l’excellent guide de voyage qui nous aura fait la visite de sa région

- Les touristes chinois qui nous ont pris pour nous photographier !

- L’incompréhensible Graham : Il avait l’air sympa mais nous n’avons malheureusement pas compris un mot de ce qu’il nous a raconté pendant  3 heures. Au bout de 10 minutes Morgane, à l’arrière, pliée de rire à laissé Mehdi dans la galère.

- La sœur de Schumacher et sa copilote : deux allemandes (pas toute jeune) nous récupère au milieu de nul part et c’est avec elles que nous avons fini notre voyage ! 


Nous avons aimé faire du stop en Australie !

Objectif atteint, fin de la mission. Maintenant direction la Nouvelle Zélande !

top-adelaide-uluru.jpg


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×